Rechercher
  • Hyre Agency

Les erreurs à éviter quand on développe sa marque




Aujourd’hui, de nombreux facteurs sont à prendre en compte lorsque l’on décide de développer sa propre marque. Il en existe plusieurs types :

La plus basique est la marque produit qui est un nom destiné à un produit ou une gamme de produit et qui véhicule un positionnement spécifique.

L'ombrelle regroupe plusieurs catégories de produits. Cette marque représente généralement des produits ou services qui sont sur des marchés différents.

Ladite caution est l’assemblage d’une marque dite mère (marque ombrelle) et d’une marque fille (marque produit).


On vous donne les 6 erreurs à éviter pour développer sa marque


Erreur n°1 : Travailler en silo sans réelle équipe de travail


Lorsque vous créez votre marque il est important d’avoir des parties prenantes et une structure pour la gérer correctement. La cohésion est un élément clé surtout si vous souhaitez développer une marque éthique car la vision doit être bien précise et claire dans l’esprit de toute l’équipe.

Bon à savoir : Nommer un leader responsable permet de coordonner l’équipe et limite le taux d’échec.

Il vous est utile d’établir une communication interne définie en fonction du style de management de l’organisation (ascendante, descendante, les deux).





Erreur n°2 : Copier le marché et ne pas apporter de valeur ajoutée


Une nouvelle marque doit avoir un avantage concurrentiel ou des bénéfices. L’offre doit captiver et engager rapidement les potentiels acheteurs. Il existe deux manières différentes de se démarquer lorsqu’on est une marque naissante : le « fast follower » ou le leader.

Le « fast follower » développe rapidement de nouveaux produits basés sur une compréhension des tendances du marché et des produits à succès de la concurrence. Le leader du marché redéfinit les pratiques et les standards de son industrie en intégrant dans son processus de développement une culture d’innovation.


Erreur n°3 : Le manque de recherche et de planification en amont du développement


Avant de se lancer dans le « go to the market », il est pertinent de faire des études de marché afin de connaître sa cible et surtout ses concurrents directs et indirects. Parfois, mieux vaut faire appel à un cabinet de conseil avant de lancer sa marque.

Bon à savoir : Il existe des cabinets de conseil étudiant, plus communément appelé Junior-Entreprise. Ces associations à but non lucratif vous proposent des services de conseil réalisés par des étudiants qui étudient dans une école de commerce. Le savoir-faire est la plupart du temps de qualité et les prestations fournies sont moins chères que dans un réel cabinet de conseil. Pour en savoir davantage sur ce mouvement, l’équipe d’Hyre Agency vous conseille d’aller sur le site de la CNJE (Confédération Nationale des Junior-Entreprise).


Erreur n°4 : Le manque d’information sur sa cible


Si vous lancez votre marque sans connaître votre cible vous risquez de passer à côté d’un facteur clé de succès, c’est-à-dire d’un élément essentiel à prendre en compte. Pour remédier à cette erreur, il faut réaliser des études de marché et faire parler vos potentiels clients afin de savoir si votre marque répond bien à un de leurs besoins.


Erreur n°5 : Un lancement de produit non abouti


La conception d’un prototype est un réel gain de temps face à cette erreur. Il s’agit d’une solution pour tester, ajuster votre produit à la demande. Un prototype ne se commercialise pas, il s’agit d’un produit qui va mener au produit final. Cette phase est longue. Une fois le produit terminé, le lancement dure minimum 12 mois afin d’obtenir un nombre assez conséquent de retours.

Bon à savoir : Si vous lancez un prototype sur le marché cela peut nuire à votre image de marque et votre notoriété


Erreur n°6 : Un plan commercial inefficace


Il faut prévoir un budget conséquent pour commercialiser correctement un produit et avoir un bon retour sur investissement. Les stratégies produit et commercialisation vont de paire. Votre produit sera lancé correctement si vous établissez une bonne démarche marketing avec d’un côté la définition du segment de marché sur lequel vous allez être, votre positionnement et votre cible. D’un autre côté, il vous faudra construire la stratégie opérationnelle qui concerne le produit, le prix, la distribution et la communication.


https://morellidesigners.com/decouvrez-les-9-causes-dechecs-typiques-en-developpement-de-produits/


En résumé, les éléments basiques ne sont pas à négliger pour développer votre marque, se renseigner sur son marché et ses potentiels clients n’est pas une perte de temps.